Bonjour,

Dans ma jeunesse , je n'ai jamais eu de difficulté à m'accepter. J'étais une enfant heureuse. Cependant, avec les années les choses ce sont compliqués. Pour avoir séjourné 2 mois en maison d'hébergement et 2 mois en centre jeunesse, je peux vous dire que ma vie est loin d'être amusante. L'anorexie, la boulimie, les tentatives de suicides, l'automutilation, le stress et les problèmes familiaux, font en sortent que je n'arrive plus à voir l'espoir.  J'ai l'impression d'avoir été délaissé par ceux que j'aime. J'ai 15 ans, et après mes séjours en centre jeunesse, j'ai perdu plusieurs de mes bons ami(e)s, qui ont préférer écouter les rumeurs que de m'écouter moi. Je suis une fille impulsive et agressive. Cependant, je suis quelqu'un d'hyper sensible. Suite au dernier centre d'acceuil, je suis retourné vivre chez mon père. Au début, c'étais bien... maintenant, je me sens seule. J'ai l'impression qu'il ne se préoccupe pas. Comme si il croyait qu'après 2 centre d'acceuil, tout mes problèmes allaient être regler. CE QUI EST FAUX. Oui, les idées suicidaire ont diminuer... mais l'anorexie/boulimie non, ainsi que l'automutilation ( que j'essaie de gerer. ) Je suis à mon 3e jours de jeûne ( nous sommes le 25 avril 2014 au matin ) et je comptes jeûner, jusqu'a temps d'être satisfaite de mon poid, parceque là je n'en peux plus d'être obèse. C'est vivre ou mourrir. Rendu là, je n'ai aucun autre choix. Ne me jugez pas, s.v.p.  Deplus je souhaiterais que mon père vois ma perte de poids, pour qu'il réalise qu'au contraire je ne vais vraiment pas bien.  Je l'aime mon père, même si je suis impatiente et parfois bête avec lui...  tout ce que je veux c'est retrouver ma vie d'avant. ( J'étais mince avant ) Mon corps est une obsession. JE DOIS MAIGRIR, et je me pèse ce soir. Parceque je n'ai pas de balance chez mon père.

 

Aurevoir,

xx (anorexia28)